Construction de l'observatoire
Introduction
Sortir tous les soirs à bout de bras un télescope pesant 125 livres (57 kg), le placer dans un endroit approprié, sortir les oculaires avec la crainte d'en perdre un dans l'herbe pour ensuite ramasser le tout et le remiser après usage, devenait pour moi un travail beaucoup trop fastidieux. Il fallait donc que je trouve un moyen un peu plus facile.

Également, étant donné la taille et le poid du téléscope, il me fallait un endroit pour entreposer le téléscope et le protéger des intempéries. C'est alors que j'ai a eu l'idée de construire un dôme géodésique.

Construction du dôme
Il existe différentes méthodes pour construire un observatoire, soit avec un cabane munie d'un toit coulissant, ou encore avec un dôme. Dans mon cas, j'ai choisi de construire un dôme de type géodésique, c'est a dire qu'il est composé de triangles qui servent par la suite afin de former des pentagones et des hexagones, qui part la suite servent à former le dôme.

C'est à mon père Robert qu'il incomba de scier plus de 100 triangles égaux que j'ai assembler pour former le dôme qui fut ensuite recouvert d'un enduit en fibre de verre avant d'être peint en blanc, afin d'éloigner la chaleur en été et d'attirer la chaleur en hiver.

La base de l'observatoire a été construite au sol avant d'être montée par sections sur le toit, en même temps que le dôme. Il fallait tout prévoir afin de s'assurer d'avoir le temps nécessaire pour percer la toiture et ériger l'observatoire et le recouvrir de son dôme avant la fin de la journée, pour éviter d'être surpris par la pluie.

La porte coulissante a également été construite au sol avec les mêmes matériaux. Seules les railles et les roues de la portes coulissante ainsi que son levier ont été installées sur place. Il en est de même du contour de l'observatoire qui est entouré d'une broche à stucco recouverte de ciment à maçonnerie, le tout recouvert de stucco blanc. Le dôme est assis sur 8 roues de 3 pouces, alors que 16 roues de 3 pouces glissent sur une plaque fer parfaitement ronde installée préalablement dans la base intérieure du dôme.

L'accès à l'observatoire se fait par l'intérieur en passant par mes appartements situés au 2e étage dans lequel un escalier permet d'accéder directement au dôme en passant par le plancher sans devoir sortir à l'extérieur. Cette proximité permet l'installation et l'utilisation des équipements informatisés à proximité du télescope.

Par la suite le dôme de l'observatoire a été motorisé à l'aide de moteurs électriques afin de permettre le contrôle du dôme à distance à partir d'un ordinateur muni d'une connexion Internet.

Électronique du dôme
Plusieurs éléments électroniques font désormais partie intégrale de l'observatoire et ont pour fonctions de permettre le contrôle des moteurs via un système informatisé (ordinateur).

En voici la liste...
  • Source d'alimentation 12V: Alimente les sondes et le controlleur USB.
  • Moteurs électriques 110VAC: Servent a la rotation du dome.
  • Sonde de position d'accueil: Détermine la position de départ (accueil) du dôme.
  • Sonde d'Azimuth: Permet de connaître la position actuelle (azimuth) du dome.
  • Controlleur USB (Velleman K8055): Permet de recevoir les signaux des sondes et le contrôle des moteurs via un ordinateur.

Tout les éléments ci-dessus sont contrôlés via l'ordinateur à partir du logiciel (pilote) Lesve Dome qui utilise le standard ASCOM, ce qui fait en sorte qu'il est compatible avec la plupart des grands logiciels d'astronomie.